Chamalières Loisirs Evasion - 11 rue du Bosquet -63400 CHAMALIÈRES  

 Télph : 04 73 19 18 30   -    Mail : clecham63@gmail.com   

Vous êtes ici :   Accueil » Photos

  Le site a été mis à jour le 4 décembre 2023 

Rappel

N'oubliez pas notre mercredi dansant,

le 6 décembre à 19h00 Espace Simone Veil


Sur smartphone 📱 la lecture est plus aisée en tenant celui-ci à l'horizontal

Texte à méditer :  

On n’a recours aux invectives que quand on manque de preuves.   René Hilsum

Texte à méditer :  

L’individu ne sait plus qui il est, du coup, il ne cesse de se photographier.   Cédric Enjalbert

Texte à méditer :  

L’homme fait la religion, la religion ne fait pas l’homme.   Karl Marx

Texte à méditer :  

C'est pour satisfaire les sens qu'on fait l'amour, et c'est pour l'essence qu'on fait la guerre.   Raymond Devos

Texte à méditer :  

Le présent du passé, c’est la mémoire ; le présent du présent, c’est l’intuition directe ; le présent de l’avenir, c’est l’attente.   inconnu 17

Texte à méditer :  

Si la matière grise était plus rose, le monde aurait moins les idées noires.   Pierre Dac

Texte à méditer :  

Nier, croire et douter sont à l’homme ce que le courir est au cheval.   Blaise Pascal

Texte à méditer :  

On a toujours tort d'essayer d'avoir raison devant des gens qui ont toutes les bonnes raisons de croire qu'ils n'ont pas tort !   Raymond Devos

Texte à méditer :  

La vraie sagesse est de savoir que vous ne savez rien.   Socrate

Texte à méditer :  

Il faut qu'une porte soit ouverte... ou d'une autre couleur.   Pierre Dac

Texte à méditer :  

On façonne les plantes par la culture, et les hommes par l’éducation.   Emmanuel Kant

Texte à méditer :  

Dans tous les cas, mariez-vous. Si vous tombez sur une bonne épouse, vous serez heureux. Si vous tombez sur une mauvaise, vous deviendrez philosophe, ce qui est excellent pour l'homme.   Socrate

Texte à méditer :  

Se coucher tard nuit.   Raymond Devos

Texte à méditer :  

Les grands esprits discutent des idées, les esprits moyens discutent des événements, les petits esprits discutent des gens .   Socrate

Texte à méditer :  

Celui qui ne se contente pas de ce qu’il a, ne se contenterait pas non plus de ce qu’il veut avoir.   Socrate

Texte à méditer :  

Le doute est le commencement de la sagesse.   Socrate

Texte à méditer :  

Qui prête à rire n'est jamais sûr d'être remboursé.   Raymond Devos

Texte à méditer :  

Je suis adroit de la main gauche et je suis gauche de la main droite.   Raymond Devos

Texte à méditer :  

Il vaut mieux s’en aller la tête basse que les pieds devant.   Michel Audiard

Texte à méditer :  

Les conneries c’est comme les impôts, on finit toujours par les payer.   Michel Audiard

Texte à méditer :  

Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.   Michel Audiard

Texte à méditer :  

Le travail, c'est la santé... Mais à quoi sert alors la médecine du travail ?   Pierre Dac

Texte à méditer :  

Si le bénévolat n'est pas payé, ce n'est pas qu'il ne vaut rien, mais parce qu'il n'a pas de prix.   Sherry Anderson

Texte à méditer :  

Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin.   Proverbe Africain

Texte à méditer :  

La chute n'est pas un échec. L'échec c'est de rester là où on est tombé.   Socrate

Texte à méditer :  

L'homme jeune marche plus vite que l'ancien. Mais l'ancien connait le chemin.    Proverbe africain

Photos

 de juillet à décembre 2023

A l'approche de cette fin d'année 2023 🎄, pour célébrer cet événement,  l'atelier peinture du lundi s'est réuni au restaurant "Le Petit Casse Graine" à Orcines, pour partager un repas savoureux et copieux dans la détente et la bonne humeur .

Sortie patrimoine à Rodez le 23 novembre 2023
Nous sommes partis à 34 (Clé et ABC) de Chamalières à 7h30 à destination de la cité ruthénoise (du nom des Ruthènes, peuplade gauloise qui occupait jadis le territoire). Pas d’arrêt en raison d’un retard sur le RV avec la 1ère guide, et arrivée vers 10h45 pour la visite de la belle cathédrale gothique en grès rose.
Construite entre le 13 e et le 16 e siècle, elle se caractérise par une remarquable unité architecturale, selon les plans de Jean Deschamps, architecte de plusieurs édifices gothiques du midi de la France, de Clermont Ferrand à Narbonne en passant par Limoges. Remarquable par sa hauteur, les terrasses (appelées planètes) qui couvrent en extérieur les bas côtés et les chapelles latérales, les sculptures, peintures murales et ornementations intérieures, le buffet d’orgue renaissance…. Une mention particulière pour les vitraux modernes, conçus en 2033 par S. Belzère et réalisés par les Ateliers Duchemin, diversement appréciés par notre groupe de visiteurs. Nous avons terminé cette visite très
bien détaillée par notre guide, par le clocher reconstruit après un effondrement, et qui se détache de la cathédrale à l’angle nord-est. Les photos précises de l’ensemble, prises par notre spécialiste Daniel Fouassin, rendent parfaitement compte des merveilles entrevues ce matin-là.
Bon repas reconstituant au restaurant l’Aubrac, sur une belle place proche du monument, pour se réchauffer et reprendre des forces pour la suite.
Vers 14h30 nous étions attendus au Musée Soulages, ouvert en 2014 en présence de l’artiste, et consacré à la vie et l’œuvre de Pierre Soulages (DCD en 2022 à l’âge de 102 ans). Pour une ville de 25000 habitants, il attire désormais plus de 200 000 visiteurs par an. Au-delà des goûts de chacun, il est remarquable par son architecture futuriste, intégrée sur l’ancien site du jardin public du foirail en déclivité, qui épouse parfaitement la pente du terrain ; l’éclairage partiellement naturel de ses salles met en valeur la variation lumineuse sur les œuvres selon le moment de la journée, voulue par
l’artiste. Et enfin le contenu… Répartis en deux groupes nous avons effectué une visite chronologique des œuvres, au nombre d’une centaine, données par l’artiste au musée : des peintures sur papier, gouaches, encres et brous de noix, aux eaux fortes, lithographies et sérigraphies. Une salle est consacrée à la genèse et la réalisation des vitraux de l’abbatiale de Conques. Enfin au fil des donations de 2012, 2020 et 2023 (par la veuve de l’artiste), plusieurs tableaux de grandes dimensions permettent de découvrir les « outrenoirs », qui ont contribué à la reconnaissance internationale de Soulages.
Nous avons ainsi terminé cette belle journée, plus savants, et avons repris vers 17h la route puis l’autoroute du retour, avec un bref arrêt à l’aire panoramique de Séverac-le-Château. Nous avons rejoint Chamalières vers 19h30.

Dans notre association, nous avons un groupe de théâtre amateur et une équipe plus aguerrie "Jeux de Clé".

Jeux de clé s'est produit ; le 21 septembre à St Paul des Landes (15) dans le cadre du festival Les Automnales,

le 28 octobre à Gerzat salle Cornillon à 20.30 pour l' Oasis des Dômes (accompagnement et soutien des patients en oncologie).

Le samedi 11 novembre à Dallet dans le cadre du festival de Dallet.

Et enfin l 'atelier s'est produit, dans le cadre d'un cabaret théâtral,

le 18 novembre maison du peuple à Clermont - FD, sous le patronage des comédiens de la Fédération Nationale des Compagnies de Théâtre Amateur du Puy de Dôme.

"Jeux de Clé" à joué la pièce : "Sauver le système" de Blandine Bonelli.

Voici quelques photos de différents spectacles.

Ce jeudi littéraire a eu lieu le 17 novembre au lieu du premier du mois pour accueillir l'auteur du livre

Un trésor sous la colline , Véronique CHAUVY.

25 adhérents ont participé à cette séance dirigée par notre modérateur Henri.

A l'issue de la séance Véronique CHAUVY a dédicacé son livre.

La randonnée de ce mercredi 15 novembre, autour du lac d'Aydat s'est déroulée sous un beau soleil.

De magnifiques couleurs d'automne nous donnent envie de partager ces quelques photos réalisées par Christiane G.

Merci à Annie Koslowski-Garnaud, qui était notre accompagnatrice, sympathique et attentionnée.

Mardi 7 novembre, CLÉ a organisé un thé dansant au profit du TÉLÉTHON à la salle Simone Veil.

Aprés un intermède par l'orchestre de l'association, Pascal Jamot et sa chanteuse Maria ont amené une super ambiance avec les chansons endiablées et "costumées".

Les nombreuses personnes venues ont dégusté des délicieuses tartes entre deux danses.

Un tirage à permis de récompenser une vingtaine de participants grâce aux dons des commerçants. Merci à eux.

Cet événement a permis de dégager une somme de 2241 € plus 150 € de dons au profit du TÉLÉTHON.

Vous pouvez toujours venir à CLÉ pour continuer à déposer vos dons pour le TÉLÉTHON. On ne manquera pas de vous remettre un reçu fiscal.

"ON NE LÂCHE RIEN"

Nous sommes partis à 31 (CLÉ et ABC) de Chamalières à 6h à destination de la cité phocéenne. Arrêt à mi chemin sur une aire d’autoroute après Vienne pour un savoureux petit déjeuner et permettre à notre chauffeur Christophe de faire sa pause.

Arrivée comme prévu vers 12h sur le vieux port où le car nous déposa en face de notre restaurant : buffet copieux et varié, avec variétés de poissons, qui nous a ravis et rassasiés. La villa méditerranée siège de la réplique de la grotte Cosquer était proche et nous l’avons rejointe pour la visite audio guidée en wagonnets de cette excellente réalisation, où l’illusion d’un parcours sous-marin était parfaite. Les guides nous attendaient à la sortie pour nous expliquer en 2 groupes l’aventure du plongeur « inventeur » de la grotte en 1985, ainsi que l’exposition, à l’étage panoramique sur le porte-à-faux du bâtiment, sur les animaux et les hommes de la préhistoire.

Sans transition et en quelques pas nous voici transportés au 21e siècle dans le bâtiment du MUCEM, réalisé par l’architecte Rudy Ricciotti en 2013 pour Marseille capitale européenne de la culture. Déambulation dans les coursives qui permirent d’admirer le front de mer et la cathédrale à travers le moucharabieh en béton, puis le toit terrasse et sa vue sur la mer et la ville ; nous avons rejoint ensuite par la passerelle le fort St Jean, ouvert également au public en 2013, et avons parcouru le chemin de ronde, l’esplanade, et les principales ruelles. Les guides nous ont conduits vers l’église St Laurent via la 2e passerelle qui relie le fort aux vieux quartiers, pour profiter d’un superbe panorama sur le vieux port, la « Bonne mère » et les îles. Notre temps libre restant a été consacré à une rapide incursion dans la cathédrale de la Major, sur les traces de la récente visite du pape François. Puis retour au car et installation dans notre hôtel Ibis, fort bien situé dans le quartier commerçant et d’affaires de la Joliette.

Après une bonne nuit de repos, départ le lendemain mardi à 9h30 pour la Cité radieuse du Corbusier, dite à Marseille « la maison du fada », tant elle avait surpris les populations locales par son avant-gardisme à l’époque. Les 2 guides de l’office de tourisme nous ont en effet expliqué le concept voulu par l’architecte Ch-Edouard Jeanneret dit le Corbusier : contribuer au relogement suite aux démolitions de la guerre dans un immeuble en béton armé, sur pilotis, proposant aux habitants des 337 appartements un fonctionnement en autarcie avec tous les services marchands et éducatifs intégrés, pour une vie communautaire. Belle vue à 360 degrés sur la ville, le stade vélodrome et les plages, notamment depuis le gymnase en plein air du toit-terrasse, appartement témoin de 98 m² en duplex, avec tout le confort dès les années 50, quelques commerces encore actifs et un cabinet médical, ainsi qu’ un excellent hôtel restaurant, qui nous a régalés lors du repas de midi.

L’après-midi a été consacré à la visite panoramique commentée de la ville, en car : parc Borély et hippodrome, corniche Kennedy, et arrêt incontournable à ND de la Garde (110 marches à gravir depuis le parking), toujours sur les traces du pape. Nous avons terminé cette belle journée ensoleillée par une visite détaillée du quartier du panier, ses ruelles chargées d’histoire, ses marchands de savon de Marseille (halte achats), ses murs artistiquement (ou pas) tagués, sa Vieille Charité, et son Hôtel Dieu transformé en hôtel-restaurant étoilé.

Petite déconvenue le dernier jour, car le mistral qui s’était levé la veille (chassant nuages et pluie) nous a fait annuler la ballade en bateau prévue pour le château d’If. Nous avons en remplacement visité le Palais Longchamp, château d’eau inauguré en 1869 pour célébrer l’arrivée de l’eau courante de la Durance à Marseille. Incursion dans le parc attenant (ex zoo de la ville) puis visite libre du musée des beaux arts situé dans l’aile gauche du palais (peintures et sculptures du 16e au 19e, dont Pierre Puget, Daumier, David, Greuze, Corot, Courbet, Ingres…).

Nous avons terminé par un autre bon repas (soupe de poissons de roche..) sur la Canebière, ralliée à pied depuis le vieux port car piétonnière, avec quelques commentaires donnés sur tous les parcours du séjour par la marseillaise membre du groupe.

Retour partiellement pluvieux l’après-midi vers Chamalières, que nous avons rejoint vers 21h30.

Nous étions 32 adhérents de CLÉ et d'ABC pour cette journée dans la Loire.

Départ 8h30n arrivée à Cervières à 10h.

Deux groupes ont pu successivement visiter ce beau village perché et situé sur les frontières de pays, provinces, régions, départements au fil de l'Histoire. Et la maison des grenadières pour l'autre partie. Grenadières, c'est ainsi que l'on nommai les femmes brodeuses au fil d'or, dont le travail le plus courant était la broderie des grenades des écussons et casquettes des militaires. Mais le travail a porté aussi surles habits des académiciens, des rois et même l'empereur Bokassa ! en passant par les habits des pilotes de l'air ou de la SNCF. Cette technique n'est plus utilisée et est remplacée par des fils d'or et des machines. L'art était d'enfiler ces tubes trés fin de cuivre doré à l'or fin et de choisir la bonne longueur pour chaque passe et ainsi arriver à une finition typique de cette technique. Une exposition a complété ces explications.

Le déjeuner dans une auberge dans une auberge proche a satisfait tous les participants.

L'après midi, nous sommes partis au Prieuré de Pommiers, propriété du Département de la Loire. Une excellente guide nous a accompagné des sous-sol aux charpentes des greniers, en décrivant les lieus, leurs histoires et l'évolution au cours du temps. De l'extèrieur ce prieuré ressemble à un château. A ne pas manquer si vous passez par là.

Pour finir nous sommes passés par la cave de Stéphanie Guillot, viticultrice des Côtes du Forez : explications sur la vinification, dégustation de différents vins et certains sont repartis avec quelques bouteilles.

Tous le monde est rentré à Chamalières avec la satisfaction d'avoir passé une excellente journée.

Voici un montage effectué par Daniel Fouassin :

Le journal LA MONTAGNE a dait paraître ce lundi 9 octobbre 2023

un compte rendu de notre Assemblée Générale du 27 septembre 2023

Un petit coup de froid mais une trés belle lumière automnale et pour finir une recontre inattendue pour cette première randonnée d'octobre dans cette BOUCLE DES TROIS PUYS au départ d'Aydat.